immobilier-cerdagne-capcir.fr
Image default
Questions d’argent

Tout ce qu’il faut savoir sur le prix net vendeur

Tout ce qu’il faut savoir sur le prix net vendeur
Notez cet article

Lorsqu’un acquéreur recherche un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, il devra tenir en compte des frais supplémentaires qui viendront s’ajouter au prix du bien affiché, car ce ne sera pas l’unique montant qu’il devra débourser. En effet, le prix net vendeur se différencie du prix FAI ou Frais d’Agence Inclus car l’agence immobilière fixera une caution qui est susceptible d’influencer la décision d’achat immobilier.

Les différences entre prix net vendeur et prix FAI

Le prix net vendeur est la somme que le propriétaire d’un bien recevra au moment de la signature de l’acte de vente. En revanche, ce n’est pas l’unique somme que l’acheteur devra débourser. Différents frais viennent s’ajouter à ce montant dont les frais de notaire, la commission de l’agence, le quote-part de la taxe foncière…

La plupart du temps, dans les annonces immobilières, c’est le prix FAI qui est indiqué car l’acheteur pourra ainsi se faire une idée du montant qu’il devra débourser pour acquérir le bien concerné. Toutefois, lors de la signature du compromis de vente ou de la promesse de vente, c’est le prix net vendeur qui sera affiché. Au moment de la signature de l’acte authentique de vente devant le notaire, ce dernier touchera le prix global et reversera le prix net vendeur au propriétaire ainsi que la commission d’agence à l’agent immobilier.

Prix net vendeur : qu’en est-il des frais de notaires ?

Les frais de notaire sont à la charge de l’acquéreur et, comme énoncé plus haut, sont inclus dans le prix FAI. Ils sont calculés sur la base du prix FAI et représentent généralement 7 ou 8% du prix du bien immobilier. Voici un exemple de calcul des frais de notaire : si le prix net vendeur est de 200 000 euros et que les frais d’agence sont de 6%, le prix FAI s’élèvera à 212 000 euros. Pour des frais de notaire à 7 %, il s’y ajoutera une somme de 14 840 euros, ce qui portera le total à 226 840 euros. Voir ici.

Il faut noter que l’acquéreur a la possibilité de réduire les frais de notaire, notamment en reversant directement sa commission à l’agence immobilière chargée de la vente. En revanche, cette option doit être mentionnée dans le mandat de vente pour pouvoir en bénéficier. Si on reprend l’exemple ci-dessus, l’acquéreur fera un bénéfice de 2 840 euros dans ce second cas. En effet, si le prix net vendeur est de 200 000 euros et que les frais de notaire représentent 7% de ce prix, le montant total à payer par l’acheteur est de 224 000 euros.

A qui revient la charge des frais d’agence ?

Étant donné que le prix FAI inclue les frais d’agence, ils sont donc théoriquement à la charge de l’acheteur. Or, comme ce dernier ne s’engage qu’à recevoir le prix net vendeur, les frais d’agence immobilière sont donc à sa charge en pratique, sauf si en demandant le prix estimatif du bien immobilier, l’agence y ait déjà inclus sa commission.

C’est la raison pour laquelle de nombreux propriétaires préfèrent vendre leurs biens immobiliers en se passant de l’aide des agences immobilières. Le souci, c’est qu’il est souvent difficile d’estimer le vrai prix du marché si l’on n’est pas un professionnel de l’immobilier.

Quoi qu’il en soit, tout comme les frais de notaire, il est possible de négocier les frais d’agence au moment d’acheter un bien. En effet, contrairement aux frais de notaire qui sont encadrés par la loi et donc difficilement négociables, le montant de la commission est librement fixé. Comme il est à la charge du vendeur, ce sera à ce dernier de demander une réduction, ce qui lui permettra de préserver le prix net vendeur.

Related posts

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?

administrateur

La pompe à chaleur : comment ça marche ?

administrateur

Achat maison milly la foret : Pour s’éloigner de la grande ville

administrateur