immobilier-cerdagne-capcir.fr
Image default
Questions d’argent

Balenciaga se lance dans la crypto monnaie !

Alors que la mode du côté finance est aux monnaies virtuelles, communément appelées “crypto”, la finance du côté mode ne s’est jamais aussi bien portée. La marque de luxe Balenciaga fait un pas vers le monde digital en acceptant désormais les achats de produits via les crypto-monnaies. Le Bitcoin et l’Ethereum, qui sont aujourd’hui les deux plus puissantes crypto-monnaies présentes sur le marché, sont les premières à être autorisées.

D’autres maisons concurrentes de Balenciaga ont, par le passé, accepté d’être rémunérées par ce biais, ce n’est donc pas une première. Mais constater que le monde de la mode se tourne vers ce type de transaction démontre que le numérique dévore un à un chaque secteur, et sera bientôt indispensable, si ce n’est pas déjà le cas.

Les premiers tests en Amérique

Après son intention d’accepter les transactions via les monnaies digitales, Balenciaga a tout d’abord émis une réserve. Ce seront les monnaies du Bitcoin et de l’Ethereum qui seront privilégiées dans un premier temps. La marque de luxe laissera, en cas d’expérience concluante, la porte ouverte aux autres crypto-monnaies.

Le pays de l’Oncle Sam, autrement dit les États-Unis d’Amérique, sera la première grande zone de test choisie par Balenciaga. Les acceptations de transactions via les monnaies numériques ne se feront que sur les sites officiels de la marque, toujours avec les deux crypto-monnaies définies dans un premier temps.

Interrogée par le Wall Street Journal, le porte parole de la maison de couture espagnole a déclaré leur intention de prendre en charge les paiements en crypto-monnaies sur le long terme. Ils devraient donc se tourner vers d’autres pays, une fois les États-Unis conquis.

Les crypto et le Web 3 attirent de plus en plus Balenciaga

Cette prise en charge de crypto-monnaies est encore en apprentissage, nous sommes actuellement dans une phase de test. Mais la marque a également ouvert un business unit consacré au monde virtuel pour mettre prochainement un pied dans le métavers.

Le groupe Kering, propriétaire de la maison de couture Balenciaga, affiche un intérêt croissant pour le Web 3 et le métavers. La marque Gucci, détenue par le même groupe, avait subi les mêmes phases de tests avant d’accepter les paiements via diverses crypto-monnaies comme le Bitcoin, le Bitcoin Cash, l’Ethereum, le Litecoin, le Dogecoin ou encore Shiba Inu. Les paiements en devises numériques et l’entrée dans le métavers font partie des projets de démocratisation du groupe Kering.

Quand la mode adopte les nouvelles technologies

Le secteur de la mode semble prendre un tournant numérique et se familiariser avec les arrivées du Web 3 et du métavers. En mettant un pied dans les technologies qui se basent sur la blockchain telles que les NFT ou le métavers, l’industrie textile se tourne évidemment vers les crypto-monnaies comme moyen de paiement.

De nombreuses marques ont déjà lancé leurs collections de NFT. Avant Balenciaga, Nike, Gucci, Dolce & Gabbana ou encore Burberry ont sauté à pieds joints dans ce monde numérique de la finance, désormais incontournable.

 

A lire aussi

Qu’est-ce que le rachat de crédit ?

administrateur

Pourquoi contracter une garantie crédit logement ?

administrateur

Investir en dehors de l’immobilier : comment acheter des actions 

Emmanuel

Les avantages fiscaux de l’investissement en résidence senior : optimisez votre rendement

Emmanuel

Achat maison milly la foret : Pour s’éloigner de la grande ville

administrateur

Les casinos Ethereum sont-il fiables ?

administrateur