immobilier-cerdagne-capcir.fr
Image default
Marché immobilier

Comment mettre en gestion locative un bien immobilier ?

Comment mettre en gestion locative un bien immobilier ?
Notez cet article

Gain de temps, tranquillité d’esprit, gestion efficace de votre bien immobilier, voici un aperçu des avantages que vous aurez en confiant la gestion de votre bien à un spécialiste. En effet, le gestionnaire de votre bien va s’occuper de tout et vous n’aurez de votre côté qu’à lui verser des indemnités. Vous aurez ainsi le temps de mieux vous occuper de vos activités principales. Il faut cependant suivre un certain nombre d’étapes pour confier la gestion de votre bien à une tierce personne.

Trouvez un bon mandataire

Le mandataire est celui qui s’occupera de la gestion de votre bien immobilier à votre place. Pour profiter d’une bonne gestion sans passer votre temps à régler différents litiges, vous devez vous tourner vers un professionnel de l’immobilier qui a une bonne notoriété. Ce dernier vous aidera à tout comprendre de la gestion locative. L’idéal est de choisir ici une agence qui est bien installée et qui sera à proximité du bien que vous voudrez mettre en gestion locative. Une telle agence locale connaît bien le marché locatif local et saura faire les bonnes estimations pour que votre bien soit loué dans les meilleures conditions et à un prix convenable. L’agent qui sera responsable de votre gestion doit nécessairement avoir sa carte professionnelle avec la mention « gestion immobilière ». Il doit également avoir une garantie financière de même que de bonnes expériences dans le domaine.

Signez un accord avec le mandataire

Dès que vous trouvez votre professionnel, il vous faudra signer un contrat avec lui. Ce contrat est un mandat. Ainsi, il aura un réel pouvoir sur la gestion de votre bien selon vos propres conditions. Ledit mandat est toujours signé par les deux parties avant que le logement ne soit mis en location ou avant sa commercialisation. Il faut noter que les dispositions concernant le contrat de gestion locative sont relatées dans la loi Hoguet du 2 janvier 1970. Au nombre des mentions qui seront retrouvées dans ce contrat, il y a :

  • Les modalités de réception des loyers par le mandant ;
  • Les critères de choix des locataires ;
  • La durée du contrat (date de début et de fin sont à préciser) ;
  • Les renseignements sur le propriétaire (nom, adresse, etc.) ;
  • Les conditions dans lesquelles le mandataire sera rémunéré ;
  • Les prestations à réaliser, etc.

Chacune des deux parties doit bien lire le contrat avant d’apposer sa signature. Cela évitera les incompris qui peuvent amener plus tard des litiges. Pour ce qui est de la durée du mandat, elle n’est pas illimitée. Le présent contrat est signé généralement pour une durée comprise entre une et trois années.

Comment est rémunéré le mandataire ?

Le mandataire que vous trouverez pour la gestion locative s’occupera d’un certain nombre de tâches. Mais, pour toutes ces missions, vous devez lui verser une certaine somme. Sur une période de 12 mois, les honoraires de gestion que recevra le mandataire peuvent être l’équivalent à un mois de loyer. Dans ce cas, les honoraires sont fixés de manière libre et sont dans l’ordre des 6 et 10 % des loyers que percevra le mandant durant ces 12 mois. Pour plus de précisions, retenez simplement que sa rémunération dépendra des loyers encaissés par le propriétaire. En dehors de ces frais, il existe aussi les frais de rédaction d’actes et les frais d’état des lieux qu’il pourra également percevoir.

A lire aussi

Pourquoi s’informer sur les programmes immobiliers neufs à Lyon ?

administrateur

Estimation de maison : comment procéder ? quels outils utiliser ?

administrateur

Les meilleurs sites de petites annonces

Emmanuel

Comment trouver un local commercial à Québec ?

administrateur

Quelle est la rémunération d’un agent immobilier ?

administrateur

Pourquoi faire le choix de la maison clé en mains pour investir dans l’immobilier locatif ?

administrateur